bank-blur-business-259200
je suis un établissement bancaire… #typologie

1- Les raisons :

développer les compétences numériques des bénéficiaires pour:

  •   maintien des droits :
    • accès aux services essentiels : sans services bancaires, aucun salaire, aucune allocation ne peut être perçue, aucun remboursement de santé ne peut être réalisé. Il s’agit donc d’un service essentiel, indispensable au maintien de droits.
  •   risk killing : 
    • limiter la perte de clients du fait de la dématérialisation des procédures.
  •   cost killing :
    • baisse du coût de revient administratif
  •   amélioration rav /résilience financière :
    • diminuer les incidents facturés grâce l’utilisation des alertes dématérialisées
    • augmenter les capacités à aller sur les offres discounts et les opérateurs full-web
    • diminuer le temps d’appel surtaxés sur les plateformes en augmentant les compétences usages par services de médiation numérique de proximité.
    • utilisation des applications d’optimisation de budgets et des portails d’éducation financière : PiloteBudget / Mes Questions d’Argent
  •   gestion relation client :
    • faciliter les échanges clientèle, désormais dématérialisés.
    • diminuer le temps d’appel sur les plateformes en augmentant les compétences usages par services.
    • limiter l’impact des fermetures de agences sur les territoires, en permettant le relais par des acteurs de proximités sur les compétences de base.

2- Les montées en compétences à impact visées :

  • création et utilisation d’une adresse email.
  • compétences de bases: environnement numérique, utilisation d’un navigateur, prévention des risques (phishing notamment, courriels frauduleux).
  • compétences de bases liées à la gestion de ses comptes mobiles et des applications mobiles dédiées à la gestion de budget.

3- Les modalités :

  • POC territoriaux
  • injection des chèquiers par ciblage

Possibilité d’utiliser #APTIC/defisc pour bénéficier du rescrit fiscal.

4- Les réseaux de distributions :

  • Les agences retail.
  • Les acteurs de l’accompagnement financier (y compris Banque de France)
  • Les clients à faible rav, ciblé par multiplication d’incidents de paiement.
  • les travailleurs sociaux (et organisme relais – CCAS / Banque Alimentaire / Restos du Coeur…)
Un avis ? Des remarques ? Des propositions ? Des améliorations ? 
Contribuez sur id.aptic.fr

 

Restons en contact :